Azerbaïdjan. Feu vert d’Israël à la vente de drones Kamikazes.

{Crédit immobilier en Israël : $title}

Le ministère israélien de la Défense a levé son interdiction d’exporter vers l’Azerbaïdjan les drones « kamikaze » fabriqués par une société israélienne accusée d’avoir frappé les positions arméniennes du Haut-Karabagh avec l’un d’eux en 2017.

Selon des médias israéliens, la société Aeronautics Defence Systems travaillait sur un accord potentiel de 20 millions de dollars avec Bakou lorsque des responsables azerbaïdjanais ont demandé à ses spécialistes de présenter son véhicule aérien sans pilote Orbiter 1K aux soldats arméniens du Karabagh à l’été 2017. (http://www.armenews.com)

Selon Air & Cosmos : « IAI présente sa game de drones kamikazes allant du Rotem 1200 au mini Harpy.

Pour l’industriel israélien il ne s’agit pas de drones mais de « munitions errantes »  (Loitering Munition). En français on parle plutôt de drone kamikazes pour désigner ces véhicules pilotés à distance pouvant effectuer à la fois des missions de surveillance et des frappes en se jetant directement sur leur cible.

L’industrie israélienne est en pointe sur ce type de systèmes. IAI développe une game allant de 6 à 45 kg. Le plus petit de ces systèmes est le Rotem 1200. Il s’agit d’un drone quadricoptère de 5,8 kg doté d’une charge utile miniaturisée électro optique. IAI le décrit comme un véhicule pouvant être employé pour « voir de l’autre côté de la colline ».  Le Rotem 1200 peut aussi embarquer deux grenades classiques. Il devient alors une munition volante pouvant être envoyé contre une cible repérée par l’opérateur.

Le Green Dragon et le Mini Harpy peuvent être tirés depuis un système similaire à un lance roquette. La « munition intelligente » est propulsée par un booster puis ses ailes se déploient et un moteur électrique se met en route. Chacun des systèmes est doté de deux capteurs optronique et anti radar. La munition peut ainsi être tirée au dessus d’une zone de combat qu’elle survole le temps que l’opérateur identifie une cible. Si plusieurs de ces véhicules volent ensemble, l’évaluation des effets d’une frappe peut être effectuée par les appareils se trouvant toujours en vol. Pour IAI ces systèmes « deux en un » permettent de réduire a boucle décisionnelle.

Le Green Dragon a une autonomie de 75 min et peut parcourir 40 km. Sa charge militaire est de 2,5 kg. Le Mini Harpy peut voler deux heures et parcourir 100 km. Sa charge militaire est de 8 kg. Le Mini Harpy a déjà été commandé par un client dont l’identité n’a pas été dévoilée.

Selon IAI certaines versions de ces munitions peuvent être programmées pour être récupérées si elles n’ont pas été lancées contre une cible ».

 

L’article Azerbaïdjan. Feu vert d’Israël à la vente de drones Kamikazes. est apparu en premier sur IsraelValley.

Azerbaïdjan. Feu vert d’Israël à la vente de drones Kamikazes.

No Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.