Tout ce qu’il y a à savoir sur le « plan d’épargne pour chaque enfant »

Cette semaine un nouveau plan d’épargne à destination de nos enfants a été proposé par l’État d’Israël. Même si l’on parle seulement de 50 NIS mensuels par enfants, cela est toujours bon à prendre et peut constituer un bon pécule de départ pour eux dans le futur.

Quel est donc ce plan d’épargne? Est-il sur? Qu’est-ce qu’il faut choisir? Tout ce qu’il faut savoir sur ce nouveau programme est à découvrir dans l’article.

Quel est ce plan d’épargne pour chaque enfant?

L’idée est partie de la coalition gouvernementale qui a demandé il y a quelques mois au ministère du budget d’augmenter les allocations familiales (קצבת ילדים – kitsbat yeladim) et a essuyé comme à son habitude un refus. Elle a donc propose à la place qu’il commence à économiser pour chaque enfant jusqu’à ses 18 ans.

Combien l’État va économiser pour chaque enfant?

Dans le cadre du programme, chaque enfant recevra 50 NIS par mois (soit 600 NIS par an), a quoi on peut ajouter encore 50 NIS par mois, soit au total 100 NIS mensuels. Ces 50 NIS supplémentaires seront prélevés sur l’allocation familiale (ils viendront en déduction).

La différence portera les 10,800 NIS économisés sur 18 ans à 21,600 NIS, si vous ajoutes 50 NIS, et cela avant la rentabilité des intérêts).

En supplément, a l’âge de 18 ans, l’État rajoutera 500 NIS au pécule économisé. L’enfant pourra ensuite retirer l’argent. S’il patiente jusqu’ a 21 ans, il recevra encore un supplément du même ordre.

Ou l’argent sera investi?

Voici LA question, ou est-il intéressant d’investir? L’état nous a laissé le choix de l’endroit où l’argent sera déposé, et il existe donc de multiples possibilités, entre les banques ou les fonds d’investissement (קופת גמל להשקעה – Koupat Gemel LeAshkaa).

Quelle est la différence?

Les  banques vous proposent un taux d’intérêt X (Fixe ou variable) alors que les fonds ne vous garantissent rien. L’argent des fonds d’investissement sera réinvesti dans le marché des capitaux (obligations, actions, monétaires…) et en principe sera géré par le fond, mais il n’y a aucune garantie de rendement, et en théorie vous pouvez même perdre de l’argent (en réalité cela a peu de chance d’arriver, comme on le verra par la suite).

Dans les deux cas, les frais de gestion sont subventionnés par l’État, vous n’aurez donc pas à en payer durant le plan d’épargne.

Si je préfère l’option de la banque, que dois-je savoir?

Si vous choisissez la banque, il faudra également choisir entre des intérêts fixes ou variables. En général, le fixe étant plus cher que le variable.

Si vous choisissez du fixe, il faudra également choisir s’il sera indexe ou non, le non-indexe étant plus cher que celui indexe sur l’inflation.

Enfin le dernier choix étant la banque elle-même, puisque chaque banque propose des taux différents, variant également en fonction de l’âge de l’enfant.

Une fois l’option choisie, vous ne pourrez plus changer de banque, ni aller dans un fond d’investissement.

Si je préfère l’option du fond d’investissement, que dois-je savoir?

Si vous choisissez le fond d’investissement, il y aura deux décisions à prendre.

  1. Quel est le niveau de risque que vous souhaitez prendre?

Il existe 3 niveaux de risque, bas, moyen et élevé. Plus le risque étant élevé, plus le rendement le sera.

Il est possible d’investir dans des fonds respectant la loi juive (Halakha).

  1. Quel fond choisir?

Il existe de nombreux concurrents, chacun dira qu’il est le meilleur, mais aucun ne connaît sa future rentabilité…

Il est possible de consulte les rendements des fonds sur les années précédentes, sans que cela nous garantisse les mêmes rendements pour l’avenir.

Une fois le fond d’investissement choisi, il sera possible de changer de fond par la suite, mais pas de revenir dans le parcours de la banque.

Et si je ne prends pas de décision?

Si vous ne choisissez pas de parcours spécifique, l’état placera l’argent dans un fond d’investissement jusqu’à l’âge de 15 ans, et a 15 ans l’épargne sera transférée en banque.

Alors quel parcours est-il conseillé?

Le marché des capitaux ne fait qu’augmenter au cours des années, même si certaines périodes des baisses importantes se produisent, mais sur 20 ans le rendement sera de loin plus élevé en le plaçant sur des fonds spéculatifs que sur des parcours avec des taux garantis.

Ainsi, si l’enfant est jeune et qu’il donc reste beaucoup d’années d’épargne, il sera plus intéressant de placer l’épargne dans un fond d’investissement, dans un parcours risqué.

Si l’enfant est déjà proche de la majorité, et qu’il ne reste donc que quelques années d’épargne, le parcours bancaire avec un taux fixe ou celui d’un fond avec un parcours peu risqué semblent plus approprié.

Plus on s’approchera du moment du retrait de l’épargne, plus il faudra baisser le risque d’épargne, pour éviter les chutes des marches de capitaux.

Par exemple, pour un enfant de 3 ans, il faudrait donc placer l’épargne dans un fond d’investissement avec un parcours risqué, et arrivé à l’âge de 16-17 ans, passer sur un parcours avec un risque bas, pour éviter toute crise des marches de capitaux.

Pour finir, voici le lien pour choisir les différentes options d’investissement.

Beatsla’ha!

No Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.